Martin Schmeing lauréat 2017 du Prix Nouveau scientifique de la SCBM

En direct 2017

Le professeur agrégé Martin Schmeing, du Département de biochimie de la Faculté de médecine de l’Université McGill, a été nommé lauréat 2017 du Prix Nouveau scientifique de la Société canadienne pour les biosciences moléculaires (SCBM). Ce prix annuel a été établi afin de souligner les travaux de recherche méritoires en biochimie, en biologie moléculaire et cellulaire ou en génétique au Canada. Depuis 2017, ce prix est combiné avec le Prix Robert H. Haynes pour jeune chercheur en génétique. Les candidats au prix doivent avoir cumulé un maximum de dix années d’expérience comme chercheur autonome et doivent avoir réalisé des travaux de calibre exceptionnel dans l’un ou l’autre des champs de la biochimie, de la biologie moléculaire ou de la biologie cellulaire.

« Je suis ravi que les recherches de mon laboratoire obtiennent une telle reconnaissance », indique le Pr Schmeing. « Mon équipe et moi-même travaillons sans relâche pour répondre à des questions fondamentales sur la production de substances thérapeutiques et de produits chimiques verts par des micro-organismes, dans la nature, et c’est formidable de savoir que d’autres aussi s’intéressent à nos recherches. Le Prix Nouveau scientifique de la SCBM a été remis par le passé à des chercheurs à l’avant-garde de la science au Canada, et je suis honoré de me joindre à eux à titre de lauréat de cette année. »

Le Pr Schmeing a obtenu un baccalauréat ès sciences de l’Université McGill en 1998, avant d’obtenir une maîtrise ès sciences (2002) et un doctorat (2004) sous la direction de Thomas Steitz à l’Université Yale. De 2005 à 2010, il a mené des recherches postdoctorales aux côtés de Venki Ramakrishnan au MRC Laboratory of Molecular Biology, à Cambridge, au Royaume-Uni. Il a été nommé professeur adjoint au Département de biochimie de l’Université McGill en 2010, puis promu au rang de professeur agrégé en 2016.

Chercheur de premier plan dans le domaine de la structure protéique des enzymes dynamiques de poids moléculaire élevé, le Pr Schmeing est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les machines macromoléculaires et a reçu une bourse de développement de carrière du Human Frontier Science Program. Il est également directeur associé du Centre de biologie structurale de l’Université McGill.

Depuis l’établissement de son programme de recherche à McGill, son équipe a publié des travaux déterminants qui élucident la structure et la fonction des synthétases non ribosomiques (NRPS) dans des revues prestigieuses comme Nature et PNAS. Les NRPS sont des enzymes microbiennes de grande taille qui synthétisent leurs produits en formant des liaisons amides entre des monomères, le plus souvent des acides aminés. Les propriétés chimiques et biologiques de ces molécules leur confèrent souvent une utilité sur le plan thérapeutique (antibiotiques, antiviraux, antitumoraux et immunosuppresseurs), comme produits chimiques verts (émulsifiants, sidérophores) et comme outils de recherche. Les travaux du Pr Schmeing portent tout particulièrement sur l’événement catalytique qui lie les éléments constitutifs des substrats, et sur les mécanismes d’interaction des domaines et modules des NRPS dans un cycle catalytique complexe et productif.

Félicitations Pr Schmeing!

Le 11 mai 2017

Speak Your Mind