Jalon important pour le corps étudiant de l’École de physiothérapie et d’ergothérapie

En direct 2017

Photo : Owen Egan

Le 7 avril 2017, l’École de physiothérapie et d’ergothérapie de l’Université McGill a tenu sa cérémonie annuelle du porte-nom, qui a réuni les étudiants et étudiantes de troisième année de l’École dans l’amphithéâtre R. Howard Palmer du Pavillon McIntyre des sciences médicales. La cérémonie est un jalon important pour le corps étudiant puisqu’elle marque la transition entre les études de premier cycle et le début des stages cliniques, suivis pour plusieurs d’une formation aux cycles supérieurs.

Sous le thème de l’innovation, la Pre Laurie Snider, directrice intérimaire de l’École, a prononcé la première allocution de la cérémonie. « L’École de physiothérapie et d’ergothérapie excelle en matière d’enseignement, de partenariats avec la communauté et d’innovation en recherche », a-t-elle souligné. « Nos étudiants et étudiantes acquièrent bien sûr des connaissances fondamentales, des outils d’évaluation et des habiletés pratiques, mais on les encourage également à s’associer à des chercheurs pour trouver des solutions créatives et novatrices à leurs questions cliniques, tout en se tenant au courant des dernières avancées de la recherche en réadaptation. Ils sont constamment exposés aux processus qui nourrissent l’innovation et aux concepts clés comme la collaboration et les partenariats, les pratiques exemplaires et la sensibilisation. Peu importe le milieu de pratique, le travail d’équipe, l’équité et la qualité des soins seront au cœur du développement de ces futurs thérapeutes et des retombées de leur travail pour les années à venir. L’École est fière de les aider à devenir les innovateurs et innovatrices de demain. »

Le Dr Sam Benaroya, vice-principal adjoint et vice-doyen exécutif (santé et affaires médicales) de la Faculté de médecine a ensuite invité l’assistance à remonter avec lui dans le passé, évoquant le moment où il a revêtu son premier sarrau blanc, aux poches profondes. Il a rappelé aux étudiants que leur porte-nom revêt une importance tout aussi profonde, malgré sa petite taille.

Avant la remise des porte-noms, l’auditoire a aussi entendu les propos de Lucie Montpetit (ergothérapeute), qui a ouvert un cabinet axé sur les programmes de réadaptation pour

Photo : Owen Egan

les personnes souffrant d’encéphalomyélite myalgique, et de Cindy Gauthier (physiothérapeute), cofondatrice de Neuro-Concept, un centre de réadaptation et de conditionnement physique adapté pour les personnes vivant avec un handicap ou une pathologie neurologique.

Parlant de l’impact de l’innovation dans sa propre pratique et dans celle de sa collègue, Lucie Montpetit a fait part de certains constats qui attendent les étudiants au fil de leur parcours professionnel : « Les gens auront besoin de vous. Vous leur prodiguerez un service précieux. Vous découvrirez à quel point il est gratifiant et satisfaisant de catalyser le changement dans leur vie. Lorsque vous essayez de résoudre un problème, examinez-le sous différents angles. Sortez des sentiers battus et pensez créativement. Abordez les problèmes comme des défis qui vous permettent d’apprendre et d’enrichir la vie d’autrui et la vôtre. L’humilité est aussi de mise, puisque la vérité d’aujourd’hui est nécessairement une vérité partielle, qui s’inscrira demain dans un contexte plus vaste. » Abondant dans le même sens, Cindy Gauthier a formulé les conseils suivants : « N’ayez pas peur de remettre vos pratiques et celle de vos collègues en question. Cherchez toujours une meilleure approche, de meilleures technologies. La recherche en réadaptation évolue très rapidement et des technologies émergent sans cesse. N’ayez pas peur d’essayer, n’ayez pas peur du changement. Bien sûr, cette attitude demande des efforts et un apprentissage supplémentaires, mais vos patients et vous-mêmes en profiterez grandement. »

Jaclyn Stevenson et Vi Ma ont pris la parole au nom des cohortes des programmes d’ergothérapie et de physiothérapie, respectivement. Jenujah Vadivel, présidente de l’association étudiante de premier cycle en physiothérapie et en ergothérapie (POTUS) a reçu le prix de la vie étudiante.

 

Le 13 avril 2017

Speak Your Mind