Nomination de la Dre Mélanie Mondou au poste de vice-doyenne adjointe, Études médicales de premier cycle

Nous avons le plaisir d’annoncer la nomination de la Dre Mélanie Mondou au poste de vice-doyenne adjointe, Études médicales de premier cycle de la Faculté de médecine de l’Université McGill. La Dre Mondou, professeure adjointe au Département de médecine de l’Université McGill et gériatre à la Division de gériatrie du Département de médecine du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), possède une vaste expérience qu’elle mettra à profit dans son nouveau rôle. Depuis 2016, elle est directrice du volet Externat du programme d’études médicales de premier cycle, responsable des 3e et 4e années du programme MDCM. Elle a élaboré et présenté plusieurs cours dans le cadre des activités du Bureau de la formation interprofessionnelle, en plus d’être responsable de la formation interprofessionnelle aux études médicales de premier cycle.

À lire ►

 

DATE À RETENIR – Prochaine réunion du Conseil de la Faculté, mercredi 28 février

La prochaine réunion du Conseil de la Faculté aura lieu le mercredi 28 février 2018 au Pavillon McIntyre des sciences médicales (Amphithéâtre Palmer), 3655, promenade Sir-William-Osler, à 16 h 30.
À lire ►

 

RAPPEL : Soumettez votre projet d’ici le 28 février au Concours CLIC de McGill et Prix de la famille Hakim pour l’innovation clinique

Le concours d’innovation clinique CLIC de McGill et le Prix de la famille Hakim pour l’innovation clinique visent à récompenser des membres de la Faculté, y compris des apprenants et des diplômés, qui conçoivent et développent de nouvelles idées ayant pour but d’améliorer les résultats cliniques, l’accès aux soins, ou l’efficacité ou l’efficience des soins de santé à l’échelle locale ou mondiale. Après une évaluation initiale des propositions soumises au concours d’innovation clinique CLIC de McGill, les finalistes seront sélectionnés et invités à présenter leur projet dans le cadre de l’événement du concours.
À lire ►

 

Candidatures de « membres à titre personnel » pour le nouveau Comité d’examen des candidatures pour les prix des études médicales de 1er cycle

Pour poursuivre notre engagement envers l’inclusivité et la transparence au sein de la gouvernance facultaire, nous sommes à la recherche de membres de la Faculté de médecine pour siéger au nouveau Comité d’examen des candidatures pour les prix des études médicales de premier cycle.
À lire ►

 

Lire d'autres articles de cette section »

Janvier – février 2018

Le bulletin Med Events vous renseigne sur des activités organisées dans l’ensemble de la communauté de la Faculté de médecine qui pourraient intéresser le corps professoral, les membres du personnel, les étudiants et les résidents mcgillois.
Vers les Med Events hebdomadaires ►
 

Lire d'autres articles de cette section »

Inscription aux séances de discussion

Nous tenons à vous rappeler que, depuis 9 h ce matin, il est possible de s’inscrire aux cinq séances de discussion que nous avons organisées pour vous mettre en contact avec le Groupe de travail de la principale sur le respect et l’inclusion dans la vie de campus. Les inscriptions se font selon l’ordre d’arrivée, et chaque groupe, réuni à huis clos, comptera tout au plus 20 personnes, dont 15 étudiants, afin d’offrir un cadre propice à des échanges francs et pertinents.
À lire ►

 

Lire d'autres articles de cette section »

Bulletin d’information en recherche de l’Institut Lady Davis – Janvier 2018

Nous sommes heureux de vous informer que le Bulletin d’information en recherche de l’Institut Lady Davis du mois de janvier 2018 est maintenant en ligne!
À lire ►

 

Lire d'autres articles de cette section »

Un regard sociologique pour mieux comprendre le système de santé

Dans ses recherches, Jessica Drury, étudiante en troisième année de médecine à l’Université McGill, s’est penchée sur un défi important pour les professionnels de la santé : les interruptions. Le problème n’est pas abordé dans les programmes de formation, mais il a sans contredit une incidence directe sur le travail des professionnels. Jessica Drury a présenté ses constatations dans un travail intitulé Do Not Disturb: Managing interruptions during patient visits, réalisé dans un cours de deuxième année du programme MDCM intitulé Observing Healthcare in Action (observation des soins de santé en action, ou OHA).
À lire ►

 

Redonner au pays natal : la contribution importante d’une professeure mcgilloise à la physiothérapie en Jamaïque

À la fin des années 1950, une jeune et brillante étudiante nommée Dorothy Thomas Edding, son diplôme d’études secondaires en poche, a décidé de devenir physiothérapeute. Pour ce faire, elle devait quitter sa Jamaïque natale, où aucun programme de physiothérapie n’était offert. Inspirée par le meilleur ami de son père, diplômé mcgillois, elle a choisi l’Université McGill et troqué le soleil de son île pour le froid montréalais. Trente ans plus tard, elle aidait à fonder la première et seule école universitaire de physiothérapie de son pays d’origine, à la University of the West Indies, à Kingston, permettant ainsi aux physiothérapeutes en devenir d’étudier et de travailler sans s’exiler.
À lire ►

 

Lire d'autres articles de cette section »

Des produits dérivés de plantes présentent un potentiel comme agents thérapeutiques à double action contre le neuropaludisme expérimental

Une étude récente d’une équipe de chercheurs de l’Université McGill dirigée par le Pr Philippe Gros, professeur au Département de biochimie et vice-doyen exécutif, Sciences de la vie, ainsi que le Pr Jerry Pelletier, du Département de biochimie, révèle que les rocaglates, une classe de produits dérivée de plantes du genre Aglaia, bloquent la réplication des parasites aux stades hématologiques chez plusieurs modèles murins ainsi que dans des globules rouges humains infectés. Les résultats de l’étude indiquent que cette classe de produits présente un fort potentiel d’utilisation thérapeutique dans les cas de paludisme compliqué chez les humains.

À lire ►

 

Accros à nos téléphones intelligents? Non, plutôt à nos semblables!

Samuel Veissière et Moriah Stendel, chercheurs au Département de psychiatrie de l’Université McGill, ont procédé à une revue de la littérature actuelle sur l’utilisation dysfonctionnelle de la technologie intelligente en examinant les données sous l’angle de l’évolution. Ils ont constaté que les fonctions du téléphone intelligent les plus susceptibles de provoquer une dépendance avaient un point en commun : elles réveillent le désir de l’être humain de nouer des liens avec son prochain. Les résultats de leur étude paraîtront dans la revue Frontiers in Psychology.

À lire ►

 

Lire d'autres articles de cette section »

Les professeurs Najafabadi et Trenholm obtiennent la bourse de recherche Alfred P. Sloan

Hamed Najafabadi, professeur adjoint au Département de génétique humaine de l’Université McGill, et Stuart Trenholm, professeur adjoint à l’Institut neurologique de Montréal, sont les lauréats 2018 de la bourse de recherche de la Fondation Alfred P. Sloan – une prestigieuse distinction qui vise à reconnaître le travail de chercheurs en début de carrière aux États-Unis et au Canada.

À lire ►

 

Grande gagnante de l’événement KNOCK OUT Amorchem 2017: l’équipe Braverman!

La Dre Nancy Braverman, chercheuse à l’IR-CUSM, et Catherine Argyriou, une étudiante de son laboratoire, ont été proclamées grandes gagnantes de la ronde finale des exposés KNOCK OUT cette année, un fait marquant du 11e Forum de l’industrie de la santé de Québec. Forte de sa collaboration étroite avec le Dr Costas Karatzas, directeur du Bureau du développement des affaires et des contrats de l’IR-CUSM, l’équipe a présenté un exposé dynamique et obtenu le premier prix des fonds de capital de risque Amorchem pour son projet intitulé « Thérapie génique pour traiter la dysfonction peroxysomale (REGAIN) ». Félicitations à l’équipe Braverman!
À lire ►

 

Lire d'autres articles de cette section »

Pleins feux sur les maladies rares

Définies comme des affections touchant moins d’une personne sur 2 000, les maladies rares sont pourtant légion : les quelque 7 000 maladies du genre identifiées à ce jour atteignent des dizaines de millions de personnes dans le monde. Ainsi, bien que leur prévalence individuelle soit faible, les maladies rares sont collectivement plutôt communes et affectent un Canadien sur 12. « Nous connaissons probablement tous quelqu’un qui souffre d’une maladie rare », souligne Jessie Kulaga-Yoskovitz, étudiante en deuxième année de médecine qui a fondé et préside le Groupe d’intérêt étudiant sur les maladies rares (groupe rareDIG) de l’Association des étudiant(e)s en médecine de McGill. Il s’agit de l’un des premiers groupes étudiants sur la question au Canada. Le 28 février, des activités auront lieu dans plus de 80 pays pour sensibiliser la population aux maladies rares. En s’inspirant des conférences TED, le groupe rareDIG a organisé un événement public où seront présentées des conférences passionnées, centrées sur les idées et accessibles à tous.

À lire ►

 

Lire d'autres articles de cette section »