Faits saillants de l’assemblée annuelle du régime de retraite de McGill

Avril-Juin 2014

Pensions logotree_1

L’assemblée annuelle des membres du régime de retraite de McGill, tenue en mai dernier, a permis de brosser un tableau des activités du régime de retraite en 2013. Lynne B. Gervais, Vice-principale associée (ressources humaines), présidait cette rencontre dans son rôle de présidente du comité d’administration de la retraite, l’entité qui administre le  régime de retraite.

Madame Gervais a d’abord expliqué la structure du régime. Elle a également présenté la nouvelle Chef de l’investissement, Placements, Sophie Leblanc, qui a la responsabilité de fournir l’information à la haute direction, au comité d’administration de la retraite ainsi qu’au comité de placement de la Caisse de retraite, concernant la revue et le développement des objectifs et des intentions de placements.

Les résultats concernant la procédure de vote ont été divulgués, c’est-à-dire pour ou contre le maintien des procédures de vote, soit un vote proportionnel ou une seule voix par membre concernant les décisions affectant l’administration du régime de retraite. Du nombre total de 9,616 membres ayant droit de vote, 18 % se sont prononcés. Un total de 1,258 membres ont voté pour le maintien des procédures de vote tandis que 60 membres ont voté contre.

Solide performance du régime de retraite de McGill
La rencontre s’est poursuivie avec une revue des marchés en 2013 et comment ceux-ci ont affecté la performance du régime. L’an dernier fut une année favorable pour les rendements au régime de McGill. Le compte équilibré a généré un rendement de 16,1 % sur un an au 31 décembre 2013, dépassant l’indice-repère qui se situe à 13,2 %. Le compte équilibré comporte deux types de catégories d’actifs : le fonds commun d’actions qui représente 70,5 % et le fonds commun à revenu fixe avec 29,5 %. Le fonds commun d’actions a généré un taux de rendement brut de 24,1 % tandis que le fonds commun à revenu fixe a affiché un retour négatif de -0,5 %. La majorité des membres du régime investissent dans le compte équilibré. Une brève revue des tendances des marchés financiers en 2014 a suivi.

John D’Agata, Directeur, régime de retraite et avantages sociaux, a évoqué la nécessité du partage des coûts de financement requis au régime de retraite. Depuis le 1er janvier 2014, les membres du régime hybride sont appelés à augmenter de 2,2 % leur cotisation afin d’assurer à long terme la viabilité du régime de retraite de McGill. Il a indiqué que cette cotisation spéciale des membres est déposée dans le volet ‘cotisations déterminées’ de leur compte de retraite.

Nouveau plan d’épargne à la retraite
John a également présenté les points saillants de la nouvelle plate-forme administrative du régime de retraite, maintenant gérée par Morneau Shepell. Il a également présenté une nouvelle option disponible aux membres du régime : la possibilité de souscrire à un plan d’épargne à la retraite de l’Université McGill. Ce plan permettra aux membres d’accumuler des fonds dans un compte personnel en vue de leur retraite ou pour d’autres événements importants de la vie. Les membres peuvent cotiser le montant désiré, s’il reste place à des cotisations additionnelles dans leur propre Régime d’épargne enregistré de retraite (RÉER), par le biais de déductions à la source, tel que stipulé par l’Agence canadienne du revenu. Les membres choisissent d’investir leurs cotisations selon les options de placement du fonds commun d’actions ou du fonds commun à revenu fixe.

Les options de placement offertes par le biais du nouveau régime d’épargne à la retraite sont gérées par Philips Hager & North et Gestion de Placements TD, deux des gestionnaires de portefeuille qui gèrent les placements dans le régime de retraite de McGill. Si vous possédez déjà un RÉER personnel, il est possible de le transférer au nouveau régime d’épargne de McGill et éventuellement tirer profit des coûts administratifs moins élevés.

Enfin, John a fait état de la situation du déficit lié au régime de retraite, selon l’évaluation actuarielle (au 31 décembre 2012) effectuée tous les trois ans par une firme d’actuaires indépendants, tel que requis par la loi. Pour accéder à toutes ces données ainsi qu’à tous les aspects de la rencontre annuelle, veuillez cliquer ici. 

Speak Your Mind

You must be logged in to post a comment.