Un nouveau don aide à bâtir des ponts entre génie et entrepreneuriat

7 avril 2012

Le transfert des découvertes issues de la recherche du laboratoire vers le marché, où elles peuvent changer des vies, nécessite des ressources dont ne disposent pas toujours les établissements d’enseignement postsecondaire. William Seath, diplômé de la Faculté de génie de McGill, connaît cette réalité. C’est pourquoi il aide les étudiants et les professeurs de McGill à accroître leurs capacités en matière de recherche et de développement – et à saisir les occasions qui se présentent sur le marché grâce à la création d’entreprises et à des partenariats avec l’industrie.

En hommage à son alma mater et à son épouse, décédée en 2006, William Seath a récemment fait don de deux millions de dollars à la Faculté de génie. Chaque année, deux personnes recevront l’un des nouveaux Prix William et Rhea Seath pour l’innovation en génie. Une autre partie du don permettra de rémunérer à temps plein un responsable du développement et de la promotion de la recherche industrielle à la Faculté de génie. Ce nouveau poste constituera la pierre angulaire du nouveau pôle catalyseur des innovations en génie qui aura notamment pour mission d’administrer les Prix William et Rhea Seath.

Il y a quelques semaines, le gouvernement canadien a aussi pris l’engagement de faire de l’innovation un élément clé du prochain budget fédéral. Le geste philanthropique de William Seath devrait aider le Canada à faire meilleure figure en matière d’innovation, puisqu’il se classe actuellement au 14e rang sur les 17 pays de l’OCDE. « Je souhaitais que mon don profite à McGill, mais aussi aux entreprises et à l’économie », précise M. Seath, ingénieur en aéronautique de profession, qui a passé l’ensemble de sa carrière chez Pratt & Whitney Canada, le plus important concepteur et fabricant de turbines à gaz du pays.

Image: Fotolia

Comments are closed.