L’ère de gloire des croco-chiens sur terre

21 juillet 2011


Le crocodile amphibien moderne possède une longue tête plate. Toutefois, des chercheurs de McGill et de l’Université de São Paulo ont identifié un groupe de crocodiles éteints qui ressemblent davantage à des chiens: crânes hauts, canines surdimensionnées et longues pattes pour courir après leur proie.

Un fonctionnaire municipal d’une petite ville brésilienne du Minas Gerais a découvert le fossile, qu’on appelle maintenant Pissarrachampsa sera, dans des sédiments du crétacé vieux de 70 millions d’années. Le professeur de paléontologie mcgillois Hans Larsson, son étudiant aux cycles supérieurs Felipe Montefeltro et Max Langer (professeur de paléontologie à l’Université de São Paulo) ont documenté leurs observations de la bête dans le numéro de juillet 2011 de PLoS One.

La capacité du crocodile à courir (plutôt qu’à ramper, comme les crocodiles contemporains), sa taille (4,5 à 6 mètres de long) et son grand nombre de longues dents signifient probablement qu’il s’attaquait aussi à de grandes proies. (Ci-contre, un croquis du professeur Larson de ce à quoi aurait pu ressembler le Pissarrachampsa sera en mouvement pendant la prédation.) Les chercheurs ont utilisé des tomodensitogrammes pour analyser la morphologie du croco-chien et ont découvert de grands écarts entre celui-ci et ses prédécesseurs et ancêtres immédiats. « Nous sommes devant une lignée exceptionnellement divergente d’une espèce éteinte de crocodiles », a déclaré monsieur Montefeltro. « Nous devons encore découvrir un grand nombre de fossiles pour pouvoir établir un lien entre ce crocodile et ceux qui l’ont précédé et suivi. » À l’heure actuelle, les chercheurs travaillent à la reconstruction numérique de la cavité cérébrale du croco-chien.

Poursuivre la lecture sur ces travaux de recherche ici.

Comments are closed.