En faveur de la désobéissance, quand il est question d’éducation

13 juillet 2011

L’école primaire traditionnelle contribue-t-elle à la croissance intellectuelle ou y nuit-elle ? Au magazine Scientific American, l’experte de l’autisme Andrea Kuszewski reconnaît que, malgré une éducation de base peu inspirante, elle a conservé son amour de la science et de l’acquisition de connaissances, mais « je porte certainement quelques cicatrices ». Elle effectue maintenant une réflexion sur cette expérience comme un bon scientifique, c’est-à-dire en mettant à l’épreuve deux théories :

Hypothèse I : Le fait d’enseigner aux enfants et de les encourager à apprendre machinalement par la mémorisation et l’imitation forme leur cerveau et leur comportement, tout en les rendant plus attirés par la pensée linéaire et moins portés vers la pensée originale et créative.

Hypothèse II : Le fait d’enseigner aux enfants à poser des questions et à réfléchir sur des problèmes avant d’obtenir la solution les encourage davantage vers une pensée moins linéaire, plus divergente et créative, ce qui produit des personnes plus novatrices et portées à découvrir et résoudre les problèmes.

Photo : dine – Fotolia.com

Comments are closed.