Jérémy Boulanger-Bonnelly

December 2014

2014-december-voir-montreal-jeremy-boulanger-2181

Jérémy Boulanger-Bonnelly est en 4e année du BCL/LLB et a agi comme rapporteur pour le symposium je vois mtl.

1. Depuis combien de temps vivez-vous à Montréal ?

Je suis arrivé à Montréal à l’automne 2011, pour le début de mon baccalauréat en droit. Cela fait donc un peu plus de trois ans que je suis ici. Auparavant, je vivais dans la Ville de Québec.

2. Vivre à Montréal : qu’est-ce que vous préférez, qu’est-ce que vous voudriez améliorer ?

Ce que je préfère de Montréal, c’est le dynamisme des gens qui y habitent. Montréal est, à bien des égards et pour bien des organismes, la plaque tournante du Québec et, plus largement, de l’Amérique francophone. C’est aussi là que j’y ai fait les rencontres les plus intéressantes et stimulantes de ma vie.
Ce qui pourrait à mon avis être amélioré à Montréal, c’est l’aménagement urbain de plusieurs secteurs. Qu’on pense au recouvrement de l’autoroute Ville-Marie ou à la revitalisation du secteur Bellechasse, plusieurs endroits pourraient être repensés pour faire davantage de place aux modes de transport actifs et aux espaces verts.

3. Pour quelles organisations avez-vous agi en tant que rapporteur?

– Fondation Montréal Inc, qui mettra sur pied un concours sur les campus universitaires montréalais qui permettra aux étudiant.e.s de proposer des projets d’affaires. Les gagnant.e.s du concours seront supportés par diverses ressources fournies par la Fondation pour mener à bien leur projet.
– Aime comme Montréal et Parcourir le Monde à Montréal, deux expositions photographiques qui seront montées dans le cadre du 375e de Montréal et qui montreront toute la diversité qui anime et habite Montréal.

4. Quel a été l’aspect le plus excitant ou amusant de l’expérience?

J’ai vraiment apprécié rencontrer les leaders de projets, qui ont des idées novatrices pour Montréal et qui sont de véritables passionné.e.s!

5. Quel a été l’aspect le plus difficile?

La passion des participant.e.s pour les projets présentés faisait parfois en sorte que les commentaires étaient assez vifs. Les discussions étaient donc parfois difficiles à contrôler ou à faire avancer de façon constructive. C’était tout un exercice de diplomatie!

6. Qu’avez-vous appris?

J’ai appris l’existence de plusieurs organismes qui contribuent quotidiennement au développement et à l’essor de Montréal, notamment la Fondation Montréal Inc, pour laquelle j’ai agi comme rapporteur.

7. Avez-vous des réflexions sur la relation entre McGill et Montréal?

Étant l’une des plus grandes et anciennes institutions du centre-ville de Montréal, McGill est véritablement en son cœur et, en ce sens, a à la fois la possibilité et la responsabilité d’affecter le développement de la ville de multiples façons. Il est donc nécessaire pour les deux institutions d’entretenir les liens qui les unissent!


[ JUMP TO THE CURRENT EDITION OF FOCUS ONLINE ]

 

Be Sociable, Share!

Comments are closed.