Pierrick Rouat

September 2014
Please briefly describe where you worked this summer and what you did.

Cet été j’ai travaillé avec Avocats sans frontières Canada (ASFC). Mon expérience a pris la forme d’un stage de trois mois au siège social de l’organisation, à Québec. Au cours de cet été incroyable, j’ai été appelé à réaliser des tâches extrêmement variées, certaines juridiques, d’autres programmatiques.

Côté juridique, j’ai beaucoup travaillé sur l’affaire Jean-Claude Duvalier (ex-Président à vie d’Haïti accusé de crimes économiques et de crimes contre l’humanité). De fait, ASFC fournit un appui juridique et institutionnel important au Collectif contre l’impunité en Haïti, un regroupement de victimes et d’organisations de droits humains qui a porté plainte au parquet de Port-au-Prince contre J-C Duvalier, plainte que Duvalier a fait monter jusqu’à la Cour de Cassation d’Haïti. C’est dans ce contexte que j’ai eu à écrire un mémo sur les procédures en Cour de Cassation (délais, audiences, procédures de dépôt d’amicus, etc.). En effet, on sait très peu, autant en Haïti qu’ici, comment se dérouleront les audiences de ce pourvoi en Cassation. Pour les mêmes raisons, j’ai composé une note de service sur les modes potentiels de responsabilité pénale de J-C Duvalier.

Par ailleurs, ASFC donne un coup de main à la partie civile dans le cadre de la réouverture de l’enquête par un juge d’instruction haïtien chargé d’instruire l’affaire Duvalier. J’ai donc pu travailler à récolter, systématiser et analyser de la documentation, ultimement destinés à étoffer le dossier de l’instruction concernant Duvalier en Haïti. Cela a nécessité, par exemple, l’examen minutieux de câbles diplomatiques américains d’époque, de rapports d’Amnistie internationale, et de répertorier et analyser des archives haïtiennes récoltées par des haïtiens vivant au Québec.

What did you learn that was related to your studies in Law?

Malgré son nom, ASFC n’est pas composée que d’avocats. En fait, à peu près un tiers de son équipe a une formation en droit. Cela implique que ses membres travaillent dans une équipe multidisciplinaire (relations internationales, développement international, gestion, ressources humaines, IT). Pour moi, travailler sur des sujets juridiques (droit international des droits humains) en collaboration avec des non-juristes a été une expérience très formatrice. Plusieurs fois j’ai dû changer ou adapter mon vocabulaire pour me faire comprendre pendant une discussion ou une réunion d’équipe. Ça illustre à quel point ici, à la Faculté, nous sommes dans un cocon artificiel où nous parlons entre nous un langage que nous devrons tous, tôt ou tard, adapter ou simplifier pour être compris.

What did you learn that was unrelated to your studies in Law?

Chaque année, ASFC organise un spectacle-bénéfice où les artistes sont des membres de la communauté juridique québécoise. Traditionnellement, ce spectacle est un grand succès. Imaginez-vous: des associés des plus grands cabinets du pays, des juges de la Cour supérieure ou de la Cour d’appel, certaines années des juges de la Cour suprême, le comité exécutif du Barreau du Québec, la Bâtonnière du Québec, le directeur des poursuites criminelles et pénales, des procureur(e)s, certaines années des ministres etc. Tout ce monde là défilant sur une scène et interprétant “Baby You’ve Got What it Takes “, “And I love Her”, “Stairway to Heaven”, “Feeling Good”, et d’autres classiques. Ce fut pour moi un moment marquant, un intense moment de synergie et de coopération entre membres la communauté juridique québécoise, qui m’a en quelque sorte redonné espoir en cette communauté.

What are you taking with you from your summer into the academic year?

À part de meilleures grandes compétences juridiques,

+ De l’admiration; pour le travail incroyable que l’équipe d’ASFC effectue, malgré son équipe restreinte, son humble budget et des conditions de travail parfois difficiles.

+ De l’inspiration; parce qu’ASFC prouve que des avocats et des avocates passionnés, authentiques et déterminés à ne pas rester cyniques devant l’injustice, ça existe.

+ Une attitude plus détendue face aux travaux et examens, parce que quand on sait que notre travail ne servira pas à un acteur de la justice d’un autre pays, un conseiller juridique ou un conférencier, on peut se permettre d’être plus détendu.

»» Back to Student Summer Adventures story ««

Be Sociable, Share!

Comments are closed.