La médiation en action

October 2012

Un projet novateur de médiation bénévole à la Faculté permet aux étudiants en droit d’aider de jeunes adultes de Montréal à résoudre des conflits interpersonnels

L’an dernier, des étudiants de la Faculté de droit de McGill lançaient un projet de médiation communautaire bénévole, le premier de ce genre au Québec. Les coordonnatrices de l’Initiative de médiation communautaire, Ana Poienaru (BCL/LLB’12), Léa Préfontaine et Megan Lee, ont organisé des ateliers de résolution et de gestion de conflit pour jeunes adultes en situation précaire, avec l’aide de leurs collègues de classe Gjergji Hasa, Robert Vitulano, Rodrigo Garcia et Jonathan Elston.

Au besoin, les ateliers étaient complétés par des séances individuelles de médiation facilitées par l’honorable Louise Otis, OQ, AdE, autrefois juge à la Cour d’appel et aujourd’hui Boursière Boulton Senior à la Faculté, qui donne un cours d’été intensif sur la négociation et la médiation.

L’initiative a pour but de permettre à de jeunes adultes d’apprendre à trouver des solutions communes à leurs différends, pour ensuite pouvoir reprendre leur avenir en main et poursuivre leur réinsertion scolaire et sociale.

« C’était très enrichissant, » a confié une participante. « C’était dur au début, mais ça valait la peine. J’ai appris des méthodes de communication, de compréhension de l’autre et de gestion des émotions qui m’ont aidée à rebâtir ma relation avec la personne avec qui j’avais un conflit, et à avoir un bon rapport avec d’autres personnes aussi. Ça va me suivre toute ma vie. »

Louise Otis, qui a démarré le projet avec les étudiants de droit de McGill, a participé aux ateliers et aussi fait des séances individuelles de médiation.

Le projet a vu le jour en septembre 2011, lors de la soirée Avocats émérites du Barreau. Louise Otis, qui recevait la Médaille du Barreau du Québec, a alors fait la rencontre des fondateurs de Déclic, un organisme à but non lucratif qui s’intéresse à l’éducation des jeunes adultes marginalisés. Déclic avait été choisi cette année-là pour recevoir les profits réalisés au cours de la soirée. Louise Otis a vite réalisé que les jeunes auprès desquels Déclic intervient avaient besoin d’apprendre à résoudre leurs conflits interpersonnels afin de mieux réintégrer le système scolaire et que sur ce plan, McGill pourrait les aider.

Ensemble, ils ont décidé de mettre sur pied un service de médiation pour les élèves en réintégration, en commençant par le petit groupe desservi par Déclic, avec l’intention de desservir ensuite toute la clientèle du Centre Marie-Médiatrice, une école d’éducation aux adultes de la Commission scolaire de Montréal avec laquelle Déclic travaille en partenariat.

Le projet pilote s’est avéré un succès et, selon Gjergji Hasa, « les étudiants à McGill souhaiteraient vraiment le continuer. D’autres initiatives étudiantes qui ont démarré comme projet pilote, comme la Clinique d’information juridique et Innocence McGill, sont devenues des initiatives permanentes. Nous espérons faire ici la même chose. »

Bien que ce soit du pur bénévolat et qu’ils n’aient reçu aucun crédit pour leur participation, les étudiants en droit ont pu constater les grands bienfaits du projet. En plus de pouvoir « redonner à la communauté, d’avoir un impact et d’aider les gens à développer des compétences, » a dit Léa Préfontaine, « j’ai aussi aimé bâtir un projet. J’ai beaucoup appris. Nous avons aussi pu pratiquer des compétences qui peuvent être utiles comme avocat. »

«  Animer les ateliers sur la résolution des conflits a fait de moi une meilleure communicatrice, » a dit Megan Lee, « et j’en ai retiré une compréhension approfondie sur la façon de dégager les éléments d’un conflit et les analyser afin de résoudre le problème. »

Cette année, le groupe continue son projet de médiation communautaire et espère ajouter un volet de médiation collective à ses ateliers. L’intention est d’éventuellement étendre le service aux autres Centres de formation aux adultes de Montréal, ainsi qu’à la communauté étudiante de McGill.

À l’heure actuelle, l’équipe organise des conférences sur des sujets liés à la médiation pour les étudiants en droit de McGill et cherche à recruter de nouveaux membres qui partagent leur intérêt pour la résolution des différends et la médiation.

Pour plus d’informations, on peut contacter les coordonnatrices à: mediation.communautaire@gmail.com.

-Texte: Bridget Wayland
-Traduction et photos: Lysanne Larose

Be Sociable, Share!

Comments are closed.