Il faut se réjouir des succès du Québec

October 2011

Les “QS University World Rankings” publiés récemment classaient McGill parmis les 25 meilleures universités au monde et 1re au Canada. Le classement par sujet établi par QS plaçait également la Faculté de droit de McGill au 12e rang et aussi 1re au Canada.

Mais que signifient ces classements et quel est leur impact? Voici l’intégrale de la lettre que le doyen Daniel Jutras a envoyé à La Presse comme suite à l’éditorial «J’cours les concours» de François Cardinal du 8 septembre.

(La Presse a publié une version écourtée de cette lettre le 13 septembre 2011)

Classements universitaires : Il faut se réjouir des succès du Québec

M. Cardinal,

Daniel Jutras, doyen de la Faculté de droit de l'Université McGill

Permettez-moi de répondre aux propos que vous avez tenus dans votre éditorial du  8 septembre dernier, dans lequel vous banalisez le fait que l’Université McGill soit reconnue – pour la huitième année consécutive – comme l’une des 25 meilleures universités au monde par la firme Quacquarelli-Symonds (QS) de Londres.

Comme vous le soulignez avec justesse, le QS est l’un des trois grands classements reconnus à l’échelle internationale. Pour le meilleur et pour le pire, ceux-ci font désormais partie du paysage de l’enseignement supérieur et nous aurions tort de ne pas tenir compte de leur impact. Nos efforts de recrutement le démontrent : notre constance dans ces classements et la réputation enviable qui en découle sont indiscutablement des éléments d’intérêt auprès des étudiants, des professeurs et des scientifiques d’ici et d’ailleurs.

Plutôt que le résultat de l’un ou l’autre classement, c’est la tendance générale qui se dégage de l’ensemble de ces palmarès qu’il faut noter.  Les dirigeants universitaires sont bien évidemment conscients des limites de tels classements. Chaque palmarès mesure différents éléments,  possède sa propre méthodologie et ne présente donc qu’une partie de la réalité. Ce qui ne change pas, toutefois, c’est la belle performance de McGill qui, au 17e rang mondial et 1er rang au Canada dans le palmarès QS, se retrouve encore une fois parmi les meilleurs.

Dans ce même palmarès, la Faculté de droit de McGill, qui compte un tiers d’étudiants et de professeurs francophones, s’est classée 12e au monde et 1ère au Canada.  Il s’agit de la seule faculté de droit au pays qui permette à ses étudiants de recevoir une formation en français et en anglais et d’obtenir un diplôme en common law et en droit civil dans le cadre d’un cursus intégré et comparé.

L’Université McGill et sa faculté de droit appartiennent à la société québécoise. Elles ont des racines profondes dans la communauté montréalaise.  Elles contribuent depuis près de deux siècles à la vie intellectuelle, scientifique, sociale et publique du Québec.  L’une et l’autre représentent fièrement le Québec sur la scène internationale.  Une université publique du Québec – une société de 8 millions d’habitants, qui avait tant à construire en matière d’éducation il y a à peine 50 ans – joue dans la ligue des Cambridge, Harvard et Oxford.  C’est un exploit dont tous les Québécois peuvent à juste titre s’enorgueillir.

Daniel Jutras

Doyen Faculté de droit de l’Université McGill

Liens:

McGill au 17e rang du prestigieux classement international des universités QS

La Faculté de droit de McGill : 12e au palmarès universitaire mondial QS

 

Be Sociable, Share!

Comments are closed.