La Campagne de financement fait des heureux parmi nos stagiaires

Spring 2009

Justin Dubois a déjà une maîtrise en migration forcée d’Oxford, mais cet été, l’étudiant en 2e année de droit aura l’occasion de vivre le droit des réfugiés sur le terrain : « C’est pour moi l’occasion de voir comment la théorie s’applique dans des conditions concrètes. »

À titre de stagiaire pour le Projet de droit des réfugiés en Ouganda, Justin Dubois travaillera avec des demandeurs d’asile venus du Rwanda, du Burundi et de la République démocratique du Congo: « Nombre d’entre eux ont subi des choses que la plupart d’entre nous ne peuvent comprendre et n’aurons jamais à vivre. J’ai beaucoup à apprendre de ces réfugiés et des gens qui travaillent quotidiennement avec eux. »

Dubois est l’un des neuf étudiants en droit de McGill qui bénéficieront de ce type d’éducation juridique très pratique en participant au Programme international de stages en droits de la personne administré par le Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique.

Il est aussi l’un de neuf étudiants qui pourront respirer un peu plus librement, car ils n’auront pas besoin de casser leurs tirelires pour payer les coûts associés à leurs stages grâce aux nouveaux appuis fournis au Programme par Campagne McGill, la plus importante dans l’histoire des campagnes de financement de l’Université.

Grâce aux dons effectués par les anciens et les amis de la Faculté de droit, les étudiants effectuant des stages en droits de la personne ont à présent accès à trois nouvelles bourses : la Bourse de stage en droits de la personne Michael Novak and Kathleen Weil; la Bourse de stage du 60e anniversaire de l’Association de droit Lord Reading; et la Bourse Robert S. Litvack.

De plus, la Bourse de stage de l’honorable Morris J. Fish, créée en 2004 par Avrum et Dora Morrow, servira à subvenir aux besoins de deux stagiaires cet été.

« C’est la première fois que nos stagiaires bénéficient si directement de l’intérêt de nos donateurs pour une éducation pratique en droits de la personne, » explique Geneviève Painter, la directrice par intérim du Centre et l’administratrice du programme de stage. « Nous nous rapprochons de notre but d’avoir un programme entièrement financé. »

Par le passé, la Faculté de droit payait les billets d’avion des étudiants et assurait leurs frais de subsistance. Seules quelques bourses désignées appuyaient directement le programme, obligeant nombre d’étudiants à assurer eux-mêmes les coûts associés à leurs stages.

Madame Painter révèle que, cette année, il sera possible de rembourser la plus grande partie des frais encourus par les neuf stagiaires, permettant à des étudiants moins bien nantis de participer eux aussi et de gagner ainsi de l’expérience pratique en travaillant sur le terrain avec des ONG et des tribunaux internationaux.

« À l’avenir, nos étudiants pourront postuler à ces stages en sachant que la majorité de leurs frais seront assurés. La générosité de nos donateurs a rendu ces stages accessibles à tous les étudiants, quelles que soient leurs circonstances financières. »

Rangée arrière (G à D): Kezia Speirs, Jeannine Plamondon, Mae J. Nam, Stavroula Papadopoulos, Justin Dubois et Katrina Peddle. Rangée avant: Rachel Gotthilf, Cedric Soule et Anna Shea.

Rangée arrière (G à D): Kezia Speirs, Jeannine Plamondon, Mae J. Nam, Stavroula Papadopoulos, Justin Dubois et Katrina Peddle. Rangée avant: Rachel Gotthilf, Cedric Soule et Anna Shea.

Faites connaissance

Plusieurs étudiants choisissent McGill pour sa tradition d’enseignement des droits de la personne et pour son engagement dans ce domaine. Le Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique administre un programme novateur de stages et place des étudiants auprès de diverses ONG et tribunaux internationaux.

Cet été, avec l’aide de nos généreux donateurs, neuf étudiants auront la chance d’acquérir de l’expérience pratique grâce au Programme international de stages en droits de la personne.

Justin Dubois, Projet de droit des réfugiés (Kampala, Ouganda) – Récipiendaire de la Bourse Robert S. Litvack

Justin Dubois détient une maîtrise en migration forcée du Centre pour les études sur les réfugiés de l’Université d’Oxford, a effectué un stage pro bono avec le Conseil canadien pour les réfugiés à Montréal et il effectue présentement de la recherche pour le Southern Refugee Legal Aid Network. Justin est également un des onze personnes choisies mondialement pour une Bourse Helton 2009 octroyée par la Société américaine de droit international.

Rachel Gotthilf, Equitas (Montréal) – Récipiendaire de la Bourse de stage de l’honorable Morris J. Fish

C’est en organisant des campagnes de sensibilisation à titre de membre de l’association étudiante et en coordonnant un forum sur le logement des personnes souffrant de problèmes de santé mentale à l’Université du Manitoba que Rachel, alors étudiante en musique, a aiguisé son intérêt pour le travaille collaboratif. Rachel a hâte de travailler avec le groupe diversifié d’organisateurs, d’activistes et d’éducateurs qui forment Equitas.

Mae J. Nam, Centre Ateneo (Manille, Philippines)

La fille d’une ancienne travailleuse domestique philippine, Mae a fondé le Philippine Women’s Centre of Quebec pour venir en aide aux travailleurs et travailleuses domestiques. Elle a aussi travaillé à développer un recours judiciaire dans le domaine des droits à l’égalité sous la supervision de Madame la Juge Juanita Westmoreland-Traoré de la Cour du Québec et Madame la Juge Maryka Omatsu de la Cour de justice de l’Ontario.

Stavroula Papadopoulos, Human Rights Watch (New York) – Récipiendaire de la Bourse de stage en droits de la personne Michael Novak et Kathleen Weil

Stavroula a un diplôme en journalisme et a coproduit un documentaire sur le trafic des enfants en Afrique de l’Est avec un journaliste de la région. Travaillant comme commissaire du Fonds d’éducation des filles africaines, elle a continué à approfondir sa compréhension des questions de développement de cette région. Elle a de l’expérience en recherche juridique grâce à son travail pour Avocats Montréal, le Philippine Women Center of Quebec et le Réseau national d’étudiants pro bono du Canada.

Katrina Peddle, Réseau juridique canadien VIH/SIDA (Toronto) – Récipiendaire de la Bourse de stage en droits de la personne Michael Novak et Kathleen Weil

Katrina détient un doctorat en études des communications, s’étant intéressée en particulier à l’action participative, la sexualité, l’identité de la jeunesse rurale et l’identité métisse. Katrina désire rendre accessibles des services de santé gais et transgenres dans les contextes urbains et ruraux. Comme stagiaire pour le Réseau juridique canadien VIH/SIDA, elle veut habiliter ses clients à mieux interagir avec les systèmes juridiques et autres.

Jeannine Plamondon, Tribunal international pour le Rwanda (Arusha, Tanzanie) – Récipiendaire de la Bourse de stage du 60e anniversaire de l’Association de droit Lord Reading

Jeannine a étudié la science politique et le développement international à l’Université Brigham Young. Elle a fait un stage au Parlement européen et a travaillé pour un organisme local du Mexique et comme assistante de recherche pour plusieurs professeurs. Par son stage, Jeannine aura l’occasion d’aider un organisme des Nations Unies et d’acquérir de l’expérience pratique en droit pénal international.

Anna Shea, Droit & Démocratie (Montréal) – Récipiendaire de la Bourse de stage de l’honorable Morris J. Fish

Anna détient un diplôme en histoire et a déjà effectué un stage au Centre égyptien pour les droits des femmes au Caire. Elle a aussi travaillé pour l’Institut des politiques sociales et de la santé de McGill. Lors de son stage avec Droit & Démocratie, Anna travaillera à mettre un terme à l’impunité entourant la violence exercée contre les femmes, par les organes de justice transitionnelle.

Cedric Soule, Cour interaméricaine des droits de l’homme (Costa Rica) – Récipiendaire du Prix commémoratif Nancy Park

Né au Pérou, élevé aux États-Unis et éduqué en France, en Grande-Bretagne et au Canada, Cedric est parfaitement trilingue. Il a participé à des conférences internationales, travaillé pour des organismes communautaires en Asie et fait un stage dans un important cabinet d’arbitrage parisien. Cédric souhaite peaufiner ses talents de juriste en droits de la personne dans le contexte de l’Amérique latine.

Kezia Speirs, Licadho (Phnom Penh, Cambodge) – Récipiendaire du Prix Lindsey Anne Cameron

Kezia est inscrite au programme conjoint de droit et de travail social de McGill. Engagée face aux droits humains des femmes, elle s’est impliquée dans la conférence de solidarité internationale des femmes aux Philippines et dans des organismes comme le Centre de recherche-action sur les relations raciales de Montréal. Par son stage, Kezia souhaite élargir davantage ses perspectives sur des questions de droits de la personne.

Be Sociable, Share!

Comments are closed.